Cuisine Etudiant

Saumon basilic et tomates confites

Leslie Akindou

Temps de préparation : 50 min

Portions : 4

Prix moyen : environ 5€ / personne

Difficulté : Intermédiaire

Thèmes : Plat


Note :

Imprimer Partager


Le top des recettes en video

Ingrédients

  • 1 Pavé de saumon / personne
  • Oignons cives (frais)
  • Tomates confites
  • Basilic frais
  • Thym
  • Ciboulette
  • Huile d'olive
  • Citron vert
  • Riz
  • Haricots Azuki (60g/personne)
  • 3 poireaux

Matériels

  • Four
  • Papier aluminium
  • Cercle de présentation

Préparation

Le saumon, une histoire d'amour.

Chaque préparation est une manière de lui témoigner ma passion. Moins élégant que d'autres poissons tels que le Lieu noir ou le St Pierre, il n'en reste pas loin un classique qui, souvent, met tout le monde d'accord.

On connait aussi la problématique de l'appart, qui pue la vieille moule dès lors qu'on se lance dans une préparation de produits de la mer... Qu'une seule solution, opter pour la papillote, ce petit receptacle fabriqué en papier aluminium nous permettra de faire cuire le saumon au four, avec une cuisson parfaite (10 à 15 min, pas plus), et sans odeurs.

Pour la préparation du saumon, rien de plus simple (optez pour du saumon frais, en terme de cuisson, c'est nettement plus facile à gérer). Vous émincez des oignons cives que vous disposez au centre de la feuille d'alu. Vous posez le pavé de saumon sur le lit d'oignons cives émincés. Un peu de sel + le jus d'un quart de citron vert qui débutera la cuisson lente du poisson. Vous ajoutez les feuilles de basilic fraiches finement ciselées, le thym et la ciboulette, 3 ou 4 tomates confites et un filet d'huile d'olive. Enfin, vous refermez la papillote et répétez l'opération autant de fois que nécessaire. Conservez ensuite vos papillottes au frigo une petite heure, cela permettra au saumon de débuter sa cuisson dans l'acidité du citron vert, et donc de réduire la chaleur du four...Afin d'obtenir une cuisson précise, ne retirant pas le fondant du pavé de saumon. La surcuisson est LA chose à éviter avec le saumon. Ce poisson est particulièrement gras, il a donc une texture fondante qu'il est important de conserver. Et pour cela, tout se joue à la cuisson qui ne doit se limiter qu'au stricte nécessaire.

Pour l'accompagnement, j'ai opté pour un montage cerclé avec du riz basmati simple en vrac (et pitié, pas ces sachets dégueulasses cuisson minute je sais pas quoi contenant du riz cassé de mauvaise qualité), des haricots azuki (ce sont des haricots rouges japonais utilisés la plupart du temps pour les desserts... Mais mijoté dans de l'eau avec un kubor c'est délicieux. Pour la cuisson des haricots, prévoir 5 fois le volume d'eau salé à feu moyen/fort pendant 50 minutes. fin de la grande parenthèse) et une fondue de poireaux aux épices colombo. Pour la fondue de poireaux, j'ai simplement fait suer mes poireaux 20 minutes à feu moyen, puis je les ai cuit à feu doux durant 15 minutes avec un peu de crème légère, et des épices colombo. Le colombo est un mélange d'épices (curcuma, graine de cumin, graine de coriandre, gingembre, poivre noir, fenugrec, clous de girofle, graines de moutarde et graine de fenouil) particulièrement utilisé dans la cuisine Antillaises. Cette épice à l'avantage de relever les plats sans les épicer (niveau piquant très faible). Vous pouvez en trouver du " tout fait " dans n'importe quelle grande surface / shop asiatique / shop africain.

Ce plat est parfaitement adapté à tous les semi végétariens tolérant le poisson et non la viande, et permet également de faire mouche lorsque vous ne connaissez pas vraiment les goûts de vos convives. Et si l'un d'eux déclare ne pas aimer le saumon, fuyez.

C'est louche, quelqu'un qui n'aime pas le saumon.